Kiwi à la Fleur de Lys

Partie 3 : Premier roulage !

Clap ! Première ! Ça tourne !

Chers amis, après plusieurs heures de boulot, un nombre incertain de coups de clefs de 10 et de jurons... La Katana marche ! Du moins, elle démarre et tient le ralenti. Comme des enfants qui viennent d'achever leur château de sable, Patric me lance : « mets-la dehors et ferme l'atelier, je reviens »...

Il reviens avec un casque replica Carl Fogarty, une paire de gants de cross.

« On va aller faire un petit tour pour être sûr qu'elle marche bien, allez hop, on ferme la boutique ! »

Un sentiment de joie, mais aussi d'incertitude m'habite. Rien qu'à la poussette, la vielle Suz ne peut dissimiler son poid, et côté freinage, il faut s'attendre à...un léger manque de mordant...GAZ !

Je suit le chef, c'est bizarre de rouler à gauche en moto et je ne suis pas mécontent d'avoir un guide. On enroule quelques kilomètres pour faire chauffer et je prends mes marques. Patric se retourne, oui oui, je suis toujours là. Il se met sur la roue arrière avec son Z et s'en va ! En effet, j'ai beau tourner la poignée, rien, je rétrograde, toujours rien ! FEB, elle a du mal à prendre des tours, c'est mal réglé...

Mais ça roule !

On arrive dans un chemin de terre, je pense faire demi-tour mais Patric continue... Que dis-je ? C'est un pierrier, on monte dans la montagne ! On arrive chez un de ses potes, qui nous paye une bière et nous fais voir que son GSX-R 1100 de 1986 a plutôt bien digéré la greffe du moteur de R1 de 2003 !! Je ne sais pas si j'admire ou si ça me fais peur mais le garde-boue arrière de 450 CRF rend la bête agressive !

Yamasuzuki

La Yamasuki... qui passera au CT la semaine qui suit !

En la sortant du salon (non, il n'y a pas d'atelier !) je m'interroge sur divers aspects (notamment le réservoir d'origine sans pompe, ni filtre, ni circuit de retour), avant qu'il ne la démarre sur la terrasse ! ça marche, il m'explique que le plus dur a été de transformer le réservoir d'essence. En effet, pour commencer, celui-ci a été ouvert, pour installer un tuyau de retour d'essence. Ensuite, il a été ajouré de chaque côtés pour conduire l'air frais vers la boite a air maison... Pour finir, installation sur le haut de deux boutons (contact général et pompe a essence). Enfin test d’étanchéité et peinture !

Sinon la maison se situe au beau milieu de 40 hectares de bush naturel, composé de fougères géantes et même quelques Kauris. Pour les maoris, c'est un arbre sacré, le chef de forêt.

 

La vue depuis le salon garage de pete gotzl

La vue depuis le garage/salon de Pete Gotzl.

 

Mais le temps passe, il est temps de rentrer. Demain on annonce une belle météo, on pourra se faire un tour dans la baie des îles avec ma moitié !

Lendemain, le soleil chante et les oiseaux brillent... Nous partons direction la route de découverte de la baie des îles. Au menu, des petites routes qui tournent, montent et redescendent ! Le tout en passant par des plages de surfeurs et des petites criques sans vagues...

Un seul mot d'ordre, se balader en ressentant l'air chaud et retrouver des sensations connues... D'ailleurs, après environ 70 kms j'en ressens une qui ne m'avait pas manquée. Ma parole, je ne sais pas si c'est la marque de la moto ou l'âge de celle-ci mais la selle est un véritable « tape-cul » !! J'ai trouvé pire que le SV... et je n'imaginais pas ça possible !!

Après cette pause relaxation fessière, reprenons la route. On peut tout de même se détendre, pas besoin de se méfier des nids de poule ou autre plaque d'égout ici, le ruban d'asphalte est un véritable billard.

Sur la route du retour, je me dis que malgré la selle top confort en « cuir de sky », la journée fut parfaite. En fait, le motard n'est pas trop difficile a combler... Une moto, de l'essence et une balade, voilà l'addition gagnante ! Sauf que ça commence a ratatouiller... pas la peine de chercher, le voyant d'injection ne s'allumera pas sur cette ancienne ! Peut-être que si je tourne le robinet d'essence vers « réserve »... Ah oui c'est mieux ! 170Kms après avoir fait le plein, le reste d'essence nous permet d'arriver à la station, avant de rendre la bête à son propriétaire.

Finalement, comme disait le vieux proverbe : « peu importe le flacon, pourvu qu'il y ait de l'essence dedans ».

Bien sûr que si, c'est le proverbe !

 

Fouidez-le !

 

Partie 2 : Paeroa, Battle of the street 2015... Canceled !

Il y a des événements dans la saison d'un motard qui sont attendus avec impatience, le TT, les 24h du Mans... Mais ceux là sont pour l'Europe, en Nouvelle-Zélande il y a Cemetery Race et Battle of the street, pour les plus connues. La première a lieu le dimanche qui suit Noël et a cette année encore vu Guy Martin y participer. Pour la deuxième, c'était ce dimanche.

Après avoir fait le tour de la péninsule de Coromandel, nous nous retrouvons au nord de la bay of Plenty, à Waihi, une semaine avant la course. Cette région est un véritable gruyère ! En effet depuis plus d'un siècle, l'Homme creuse pour trouver de l'or. On y trouve donc d'innombrables galeries dans les montagnes environnantes, mais aussi une mine a ciel ouvert de plus de 350m de profondeur et de près de 5 km de circonférence à 20 min de la ville de Paeroa !

 

Pepite

 

Dans les gorges de Karangahake, il est possible d'entrer dans quelques galeries...Sa mère, il fait nuit j'vois pas de pépite !

 

Travail le matin, visites touristiques l'après-midi pour patienter cette semaine et une nouvelle rencontre. Un ami de Patric vit ici

et tiens un atelier lui aussi, House of Custom. Ce n'est pas le même genre mais ces réalisations vous interpellent... (http://houseofcustom.co.nz/) Et sa gentillesse n'a d'égale que sont imagination ! Il nous propose de venir dormir chez lui samedi soir, étant dans la rue qui sert de pit-lane, pas besoin de s'acquitter des droits d'entrée pour dimanche et un emplacement privilégié au cœur de la course. Vivement dimanche prochain !

 

Le samedi soir arrive... Notre van est dans l'atelier et il est temps de faire le tour des forces en présence, plusieurs catégories SBK, SSP, side-car mais aussi supermotard et BEARS... Mon anglais n'est pas parfait, mais ça doit vouloir dire « ours » ! Bref on verra bien, ça peut être marrant... On découvre des motos et des pilotes plus ou moins préparés, une piste pas du tout préparée...seul le public est prêt ! Des tonnelles énormes, canapés, barbecue et des enceintes pour réveiller mamie avec du rock ! En discutant avec des locaux, j’apprends que l'organisation installe barrières et restant des bottes de paille seulement le matin avant la course.

2 3

 

Dimanche matin, il a plu toute la nuit, le ciel est plus que menaçant et tout le monde sait que l’ouragan qui a fait des ravages en Australie est à quelques encablures. Mais les barrières sont là, les bottes de pailles aussi, la caravane de chronométrage trône fièrement sur de frêles chandelles au niveau de la grille de départ... Il est 9h15, ça commence a 10h, la tension est palpable.

La pluie revient sous forme de petite averse, mais rien de grave, il y a du vent, ça va vite sécher. Mais vient une annonce au micro, je ne comprend rien à part le mot transpondeur, ça doit être un « monsieur de la campagne »... En fait l'annonce fait l'effet d'une bombe, la course est annulée, jugée trop dangereuse... Certains pilotes sont en colère, déçus, d'autres prennent la chose en rigolant, certains sont presque soulagés de ne pas avoir à faire leur « dépucelage » dans ces conditions ! Je suis simplement triste pour ceux qui viennent de l'île du Sud ou même d'Australie, pour rien.

Finalement avant de partir, un homme de l'organisation me dis : « je préfère des milliers de gens déçus ou même en colère que de voir une motos voler dans le public et ramasser les morts »...

 

ça laisse songeur mais il vaut mieux perdre de l'argent que de perdre l’autorisation de la course...

Gageons que le prochain millésime sera meilleur, en 23 ans d'existence ça n'était jamais arrivé !

 

 

Un petit aperçu tout de même de la course il y a quelques années :

 

 

Gaz !

Fouidez-le !

Partie 1 : Fouidon met les voiles

 

Votre compatriote Fouidon est parti de l'autre coté du monde avec sa dulcinée, laissant pour le coup sa famille, ses amis, mais aussi sa meule et son club. Donc avec ses petits billets, il donnera des nouvelles de ce road-trip en Nouvelle-Zélande. Des rencontres, de la moto, tant qu'on aura ça, de toute façon sa ira !!

 

Ne rêvez pas, il ne s'agit pas d'une quelconque rubrique culinaire qui vous aidera à épater votre chère et tendre. Plutôt quelques péripéties de voyage, de l'autre coté du globe. En effet, passé le moment de la décision de partir, les quelques heures d'avions et les divers tracas pour pouvoir vivre en Nouvelle-Zélande un an, nous voilà affublé d'un van Toyota pour découvrir ces îles. Vous l'aurez compris, l'idée est d'être libre et autonome...presque le leitmotiv du motard enfourchant son destrier avant une virée !

 

Plage 1024x681

 

En vous épargnant certains détails, je dois commencer cette histoire avec la rencontre d'un homme. Nous sommes à Kerikeri, petite ville tout en haut de l'île du nord, située dans la Bay of Island/ On y trouve le soleil, les plages de sable fin, l'eau turquoise... mais aussi les superbes routes qui virevoltent autour du relief et des champs de moutons! Bienvenue en territoire Néo-zélandais !

 

Bay of island 1024x681

Bay of Island

 

Justement, c'est au détour d'un de ces virages que j'aperçois un petit panneau blanc. Dessus, une moto et un nom, Doc 2 Wheel. A l'entrée d'un chemin de terre, il suscite mon intérêt, il n'y a aucun batiment, juste une plantation de kiwi derrière une haie !

 

Finalement, après quelques centaines de mètres, je découvre...les vaches, puis l'atelier, collé à la maison. Dans cet atelier justement, je tombe sur ce grand gaillard, l’œil vif, les dreadlocks jusque dans le milieu du dos et l'accent anglais pas comme les gens d'ici puisque je comprends tout... Bizarre... Finalement Patric Nussbaum est allemand, un voisin qui a grandit à 10km de la frontière française !

 

Ce nom ne vous évoque peut-être rien, mais il a écumé les piste de cross en championnat national, puis les circuits de supermotard en championnat d'Europe à ces heures de gloire. Avec plusieurs participations au Guidon d'Or, je commence à me dire que le garçon à un joli palmarès, puis viens un message fesse-de-bouc de Mr Salvador, alors là, c'est sûr, il n'y qu'une façon de tourner une poignée de gaz !

 

De fil en aiguille, ce monsieur de plus de trente ans de carrière en mécanique et en moto en général, devient mon patron. Effectivement, début décembre,c'est la pleine saison ici, l'équivalent de Juillet-Août chez nous, le soleil, les vacances et les motos sont de sortie. L'idée c'est de lui filer un coup de pouce lors de coup de bourre dans l'atelier, mais aussi pour de menus boulots moins rentables du point de vue business mais beaucoup plus intéressant pour moi... Sur les huit engins que Patric possède, il y en a une, qui n'est pas une Kawasaki (oui, j'oubliais, comme notre cher présipote, Patric a le sang vert!) et qui à un problème de carburation... Elle tourne comme une patate et ne démarre que très difficilement a chaud, c'est plutôt dommage car cette moto, une Suzuki, était en quelque sorte une arme à l'époque de sa sortie, chevauchée par des chevaliers des temps modernes... Bien sûr ! En 1986, lorsque la 750 Katana est sortie, cela a fait grand bruit...quelque part... Mais ce n'est pas le sujet ! Rien que l'idée de pouvoir ce faire des virées en moto avec ma chérie de ce côté du globe me réjouit !

Katana 1024x681

 

C'est avec cette rencontre que je vous laisse, par la suite il y aura des histoires d'homme plus ou moins drôle, des histoires d'épée de samouraï (si si, je vous l'ai dis, le katana est une arme) et des road-trips sur deux roues, qui je l'espère vous donnerons envie de voyager.

Gaz

 

 

Fouidez-le !

 

Fouidon

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×